lego pere noël

Le sales ou sales man exerce pour le compte d’une société de bourse ou d’un établissement bancaire. Sa principale tâche consiste à dispenser des conseils aux clients en se basant sur les analyses menées par l’établissement pour lequel il travaille et également sur les fluctuations du marché.

Ses champs d’intervention

  • La vente des produits financiers
  • La prospection de nouveaux clients
  • L’information des clients sur les opportunités d’achat

Compétences nécessaires

Pour mener à bien ses missions, le sales doit posséder un certain nombre de qualités.

Qualités professionnelles

  • Avoir une bonne connaissance du marché boursier et de la finance
  • Être à l’affût des actualités liées à l’univers de la bourse et de la finance
  • Maîtriser les techniques de vente spécifique à son domaine de prédilection
  • Avoir le sens de la négociation
  • Être bon commercial

Qualités personnelles

Outre ses qualités professionnelles, d’autres atouts peuvent également jouer en la faveur du sales notamment :

  • La rigueur
  • La passion pour les chiffres
  • Le sens de la négociation
  • La sociabilité
  • Le sérieux
  • Le dynamisme
  • L’honnêteté
  • Le sens du relationnel
  • La détermination

Le cursus à suivre

Afin d’accéder au poste de sales man, il faut au moins un bac + 2 en finances ou en économie. Toutefois, la plupart des banques et sociétés de bourse privilégient les bac + 5 ainsi qu’une expérience réussie dans le domaine de la finance. Ceux sortant des grandes écoles de commerces ou d’ingénieurs ont également plus de chance d’accéder à ce poste. Cette sélection rigoureuse de la part des banques et des sociétés de bourse est due au fait que les tâches affectées à un sales man sont délicates.

Rémunération

Le salaire d’un Sales Man varie selon la banque ou la société de bourse pour laquelle il exerce. Un débutant qui occupe ce poste gagne environ 30 500 € annuellement. Avec quelques années d’expérience et l’ancienneté, ce chiffre peut monter jusqu’à 40 000 € par an. Des commissions sur les ventes réalisées s’y rajoutent également. Elles vont généralement de 10 % à 15 % des prix de vente.