Rebounders: Episode 2

Jack Ma: L’échec comme moteur

Bien que Ma ait échoué deux fois à son examen d’entrée à l’université, obtenant moins de 1% en mathématiques, il a finalement réussi et commencé à étudier l’anglais à l’Institut des enseignants de Hangzhou. Après avoir obtenu son diplôme, il a postulé pour 30 emplois différents, mais a été rejeté pour tous. Sur les 24 personnes qui ont demandé le KFC, il était le seul à être rejeté. Il a également postulé pour la force de police, mais a été rejeté et a déclaré qu’il n’était «pas bon». Il a finalement pu trouver un travail de professeur d’anglais, gagnant à peine 12 dollars par mois.

En dépit de tous ces échecs et rejets, il a persisté. Fort de ses compétences en anglais, il a lancé une entreprise de services de traduction et s’est rendu aux États-Unis en tant que traducteur, où il a été initié à Internet. Sans aucune connaissance technique en informatique ni en programmation, il s’est intéressé à ce nouveau phénomène à l’époque.

L’idée de créer un magasin en ligne est venue de Ma en découvrant le manque de bière chinoise dans les résultats de recherche en ligne. C’est ce qui l’a amené à créer sa deuxième entreprise en ligne appelée «Chinapage», qui répertorie les entreprises et les produits chinois. Cela a déclenché une avalanche de courriels de personnes du monde entier cherchant à former des partenariats.

Afin d’étendre ses activités et d’obtenir davantage de financement, Il a décidé de s’associer à une société gouvernementale. Malheureusement, lorsque la société a pris le contrôle majoritaire de l’entreprise, cela a étouffé sa vision  pour l’entreprise et a conduit à son départ de la société.

Il a ensuite occupé un poste gouvernemental au ministère du Commerce extérieur et de la Coopération économique, grâce auquel il a pu nouer des liens avec des personnalités influentes telles que l’un des fondateurs de Yahoo !, Jerry Yang.

Quelques années plus tard et après les nombreuses « fails » qu’on lui connait, il devient l’un des hommes les plus riches du monde !

A retenir : Même Après plusieurs refus, échecs ne pas se démotiver toujours continué à y croire !

 

 

Walt Disney: Réaliser son rêve “If you can dream it, you can do it,”

Walt Disney, le créateur de Mickey et  Minnie a lui aussi connu l’échec ! A 22 ans il tente sa chance dans un journal du Missouri. Quelques mois après son arrivée il est licencié du journal pour « manque de créativité ». Il créé alors une de ses premières entreprise. Il l’a nommé Laugh-o-Gram Studios. Celle-ci fait faillite.

Apres cet échec il stipule qu’il survit en mangeant de la nourriture pour chien. Optimiste et battant, il reprit le travail. L’idée de la souris lui vient et certains lui indiqua que celle-ci ne marcherait jamais. Il persévéra….

Quelques années plus tard il a été mis en nomination pour 59 Oscars, remportant 32 prix, tous récompensés pour ses animations !

Il détient toujours le record du plus grand nombre d’Oscars remportés par un « particulier », selon WaltDisney.com.

 

 

Oprah Winfrey : Pensez comme une reine. Une reine n’a pas peur d’échouer. L’échec est un tremplin à la grandeur.

Moins connue en France qu’aux États Unis, Oprah Winfrey est l’une des présentatrices star les plus appréciées du public Américaine mais pas que… c’est aussi l’une des femmes les plus riches des Etats-Unis.

A 22 ans elle tente sa chance dans le milieu de la télévision à Baltimore et fut vite qualifiée « d’inapte pour la télévision » par tout le milieu et licenciée de son poste.

« Il nous arrive parfois d’être concentrés sur la difficulté de notre ascension au point de perdre de vue la nécessité de nous montrer reconnaissants pour le simple fait d’avoir une montagne à escalader. »

Elle a été classée la personnalité afro-américaine la plus riche du XXème siècle.

 

 

Jeff Bezos :Revendiquer la culture de l’echec !

De l’eau a coulé sous les ponts depuis 1994. Jeff Bezos, Qui si on en croit la rumeur a commencé dans son garage.

Ses proches ne croyaient pas en ce projet d’envergure qu’est Amazon : «  Ca ne marchera jamais »

Lui aussi a connu quelques échecs : «J’ai eu des échecs qui ont coûté des milliards de dollars chez amazon.com»

«Mon travail est d’encourager les gens à être audacieux. Or, si l’on fait des paris audacieux, cela conduit à faire des expérimentations (qui) sont par nature souvent vouées à l’échec.»

L’un de ses plus gros échecs fut le lancement du Fire phone son « shopping phone »  qui est également à la base même du succès du groupe Amazon sur le long terme.

Aujourd’hui Jeff Bezos est l’homme le plus riche du monde, il détrône Bill Gates avec à son actif plus de  112 milliards de dollars

 

 

«quelques gros succès compensent des dizaines et des dizaines de choses qui ne fonctionnent pas».

 

Divers