Mon premier job. Quel impact sur ma carrière ?

La question est récurrente que ce soit à la fin, au début de tes études ou lorsque tu entames un processus de recherche d’emploi : « Comment choisir mon premier job ? »

Ton premier job est la première étape importante de ta carrière fleurissante.

En tant que nouveau venu sur le marché du travail, tu ressens une appréhension croissante lorsque tu es confronté aux diverses offres d’emploi surtout après avoir été martelé des années durant sur le fait que « tu ne dois pas te tromper, ton premier job représente la direction que va prendre ta carrière » et chez INTEAM nous avons décidé de mettre un « stop » à ces rumeurs.

Dans notre cabinet de recrutement, il nous arrive d’accompagner des personnes qui cherchent à se réorienter, qui estiment ne pas faire le job qu’ils méritent, qu’ils veulent et nous arrivons à les réorienter en trouvant des entreprises intéressées par leurs compétences.

Il y aura toujours quelque part, une entreprise désireuse de profiter de ton expertise, car tes compétences de base liées à ton expérience font de toi un atout et c’est notre job de vous mettre en relation.

Mais nous ne sommes pas là pour parler de nous, mais bien de toi et de l’influence de ton premier job sur ta carrière.

La plupart des gens voudront évoluer le plus vite possible dans leur domaine, mais cela génère un problème qui viendrait du fait qu’ils se concentrent sur leur industrie et non leur domaine.

Par exemple, moi qui rédige cet article, mon domaine est le marketing.

Pourtant, l’industrie dans laquelle je me trouve est le recrutement que ce soit en tech, webmarketing ou commercial.

Mon erreur serait donc de me concentrer sur cette industrie et au fil des années, d’oublier le plaisir que je trouve dans la diversité du marketing.

Mon secteur est le marketing, trop m’appliquer au recrutement serait contre-productif et ne me permettrait pas d’évoluer dans mon domaine ou de devoir recommencer à 0 si je venais un jour à quitter INTEAM sans avoir développé plus que ça mes acquis.

Néanmoins, si plus tard, je réalise que mon domaine de prédilection était le recrutement, malgré que mes qualités natives soient dans le marketing, ma direction, serait surement plus encline à me laisser ma chance dans ce secteur grâce à l’expérience que j’aurai accumulé passivement au fil des années.

C’est pourquoi, quand tu considères un job, il te faudra toujours choisir un domaine dans lequel tu pourras t’épanouir et un secteur qui t’intéresse.

La compréhension vient avec l’expérience

En tant que Junior, alors que tu ne sais peut-être même pas ce que tu feras dans cinq ans, on te demande déjà d’avoir une idée claire de ce que tu veux faire plus tard.

Pour répondre à cette question, il y a deux écoles :

La première sera celle de la réussite sociale. Moins précise, elle se base sur l’ambition, on ne sait pas trop ce que l’on veut faire, mais l’on sait où l’on veut arriver. A la fin d’un entretien, tout ce que l’on retiendra sera le salaire promis par l’employeur.

D’un autre côté, nous avons la réussite personnelle. Celle-ci est, comme son nom l’indique, basée sur sa personne. Tu cherches un job qui te représente et un cadre dans lequel tu peux t’épanouir. Tes critères concernent moins le salaire que l’ambiance de l’entreprise. Tu cherches un job pour lequel tu seras content de te lever le matin.

Le travail, c’est la santé.

Certaines entreprises comprennent bien cette problématique du bien-être au travail, c’est pourquoi depuis quelque temps, nous avons vu apparaitre en France le métier de Chief Happiness Officer.

Ici même, au sein d’InTeam, nous avons la chance d’avoir au sein de notre équipe Sara à ce poste.

Un CHO a pour objectif de faire en sorte que nous soyons heureux au travail. Cela peut paraitre banal, mais l’importance de ce poste devient de plus en plus évidente lorsque l’on s’attarde sur des sondages liés à la santé au travail.

Pour clôturer cet article, je t’invite à parcourir cette liste référençant des aspects autres que le salaire sur lesquels réfléchir avant d’accepter une offre.

  • Est-ce que tu apprécies tes collègues ?

Etant donné que tu vas passer la plupart de ta journée au travail, sois sur d’apprécier les personnes qui t’entourent. C’est réconfortant de savoir qu’ils te supportent, t’encouragent et que vous pourrez travailler ensemble.

  • Est-ce quelque chose que tu aimes faire ?

L’adage de Confucius « Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie. »  ne pourrait être plus vrai. Cherche un job qui te motive par sa nature et non pas que pour son salaire car après quelque temps, c’est la dernière chose qui t’importera.

  • Est-ce qu’il correspond à ta personnalité ?

Tous ceux qui ont déjà fait un test de personnalité savent que nous avons tous des personnalités uniques qui fonctionnent mieux dans certains environnements. Certains aiment travailler en équipe, d’autres cherchent uniquement un travail où chacun a sa tâche à effectuer.

Certains désirent des jobs où ils pourront prendre des décisions tandis que d’autres chercheront à éviter ces jobs-là. Trouver un job qui correspond à ta personnalité est le premier pas vers l’épanouissement personnel.

  • Est-ce que les valeurs de la boite te correspondent ?

A la fin de la journée, l’intégrité est ce qui est ce qui compte le plus. Ne fais pas de compromis à chaque fois que tu pars travailler. Si ton job demande de « suspendre » tes convictions personnelles, c’est que ce travail n’est pas fait pour toi.

  • Est-ce que ce job te challenge-t-il à grandir ?

Cherche un job qui va faire de toi quelqu’un de meilleur. Il existe une pléthore d’entreprises qui ont pour ambition de te faire évoluer. Que ce soit au travers de missions stimulantes, des formations, d’exigence d’excellence ou encore de mentorship qu’il soit informel ou non.

Un job qui te force à grandir et à améliorer tes compétences fera de toi une meilleure personne et t’aidera à te sentir valorisé au travail.

  • Est-ce qu’il apporte un certain équilibre dans ta vie ?

Travailler n’est pas une contrainte quand tu aimes ce que tu fais. Mais si ton job t’empêche d’exercer d’autres activités, il y a un problème. Comme on l’a vu plus haut, ce n’est pas sain que ce soit mental ou physiquement. Trouve un job qui te permet de profiter de la vie en dehors du travail.

  • T’apporte-t-il de la satisfaction ?

Last but not least, la possibilité de repenser à ta journée, au mois ou l’année écoulée et de ressentir de la satisfaction ? Cette sensation a plus de valeur que n’importe quel montant sur ton compte, car c’est la preuve que tu fais ce que tu aimes et que ce job te correspond.

Carrière, Le coin des candidats, Tendance